Le temps d’un weekend: Lisbonne

Pourquoi choisir Lisbonne? Pour le charme simple et la magie maritime de capitale du Sud de l’époque vintage.

Dans les mois d’été, Lisbonne est couverte d’un dome de bleu de cérulum. « A praia » (à la plage) chante des rues ensoleillées et fleuries de la ville, alors que des planches de surf sont montées sur les toits des voitures et tout se monde se dirige vers Cascais et Estoril – à 20 minutes en voiture du centre-ville. Le but est de se rafraichir dans l’Atlantique froid, se mettre un peu de sable entre les orteils, et plonger dans une assiette de ameijoas à l’ail, un classique en bord de mer, rincé avec un verre de bière fraiche.

Image result for lisbon surf

Sur l’arrière-plan toujours présent de l’océan Atlantique, cette petite ville ensoleillée vie dans un compte de fées latin fait de manières usées et de traditions.

Admirez un peu les trams en bois vieux d’un siècle et les funiculaires en fer qui se fraient toujours un passage parmi les sept collines abruptes sur lesquelles repose cette ville. Ou respirez cet héritage passé en vous baladant dans le quartier de Baixa, où des herbalistes, des merceries et des tailleurs vieux comme le temps se côtoient dans les rues baroques du centre ville orné.

Related image

 

Montez dans une des collines des plus belles collines de Lisbonne vers le quartier de Alfama, où des murs couleur ambre et des ruelles poussiéreuses entoure le château-arabe-puis-médiéval qui émerge, omniprésent, sur les toits terracotta de la ville en-dessous. Sur la rive impériale de Belém, « l’âge des découvertes » du Portugal est célébré sous la forme d’un monastère somptueux et des statues éblouissantes faisant face à la rivière, construites avec les monnaies d’un des empires coloniaux les plus ostentatoires de l’histoire.

Pour les Lisboetas (les natifs de Lisbonne) de nos jours, les excès se retrouvent dans les activités nocturnes, faisant de la ville un rêve de libertin. Une nuit dans les rues commence toujours dans les rues pavées emplies de bar du boho Bairro Alto. Inévitablement la nuit culmine à l’aube au son du Euro house sur la terrasse d’un des immenses clubs d’entrepôt qui fait face à la rivière. Si les maux de tête vous empêchent de faire le touriste ensuite, prélassez vous sur une des plages battues par l’Atlantique. À 30min de route du centre-ville, des étendues sauvages comme Guincho, Adraga et Grande s’étalent sur la côte aux alentours, ce qui fait de Lisbonne une des meilleures destinations plage/ville d’Europe.

Rarement trop chaude ou trop froide, Lisbonne est une destination pour toute l’année. Les premiers bourgeons du printemps apparaissent en général autour de fin février, alors que les derniers souffles de vents chauffés par le Sahara maintiennent la température élevé jusqu’au mois de novembre au moins. Une bonne partie de la ville ferme en août, quand beaucoup de restaurants et bars ferment et les locaux échappent à la ville bouillante pour les côtes Atlantiques plus fraîches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *